Statue d'ange

Connaissance des anges

Ordre chronologique des progrès de l’humanité dans la connaissance de la dignité des anges, du service qu’ils nous rendent et de l’affection dont ils nous entourent.

Début Ve siècle : Saint Augustin « Communion entre les anges du ciel et les hommes sur terre ». Son but faire connaître le monde fascinant des saints anges et en particulier celui de nos anges gardiens.

440-461 : Saint Léon Le Grand « Affermissez vos amitiés avec les saints anges ».

Fin Ve siècle : Dionysos L’Aréopagite, premier défenseur des esprits purs des anges, établit la première étude sur les saints anges, leurs cœurs et ministères.

Fin Vie siècle : Pape Saint Grégoire I indique leur important magistère spirituel.

590-604 : Saint Grégoire I Le Grand « La nature angélique diffère actuellement de la nôtre en ce que nous sommes circonscrits dans un lieu et borné par notre ignorance aveugle … imitez les anges sur la terre ».

Milieu XIIe siècle : Sainte Hildegarde de Bingen présente dans ses écrits mystiques les ministères des anges à la lumière de leur position dans le cosmos.

Milieu XIIIe siècle : Saint Thomas d’Aquin présente les anges avec un rôle important dans la vie des âmes.

Fin XIIIe siècle : présente les anges et leurs chœurs dans leur rôle de conduire les hommes à la sainteté.

Début XIVe siècle : Jean Tauler déplore l’aveuglement des hommes qui consiste à ignorer les saints anges et en particulier son ange gardien. Être attentif à ces glorieux et bienheureux Esprits, surtout à son ange gardien, dans l’action et le verbe.

Ange terrassant un démon

Fête de l’ange gardien

1513-1521 : Léon X approuve la fête de l’ange gardien. Fixant au 1e mars la fête du « Propre ange de chaque fidèle ».

1605-1621 : Paul V approuva la Confraternité des anges gardiens en 1614 et l’éleva en Archiconfrérie en 1621 (siège en la cathédrale du Latran à Rome, il y a une à Lyon 69).

1775-1799 : Pie VI dévotion aux anges gardiens

1846-1878 : Pie IX approuva le chapelet angélique et une consécration aux saints anges.

1878-1903 : Léon XIII fonda la Confrérie de St Michel archange en 1878 et l’éleva en Archiconfrérie en 1880. Il approuva une consécration à cet archange et l’imposition de son scapulaire.

1903-1914 : Pie X Les anges sont des créatures intelligentes et purement spirituelles. Les anges n’ont ni ne figure ni forme sensible parce qu’ils sont de purs esprits sans devoir être unis à un corps.

1949 : Gabrielle Bitterlich est à l’origine de ce qui deviendra l’œuvre des saints Anges.

1950 : Philangeli, Origine du mouvement anglais Philangeli en l’honneur des anges.

1958 : Pape Pie XII, le 3/10/1958, invite les pèlerins « à éveiller et à aiguiser votre connaissance du monde invisible qui vous environne, … et entretenir une certaine familiarité avec les anges gardiens ».

1961 : Paul Rush crée la fraternité des Anges Gardiens et se répand sous le nom d’Opus Angelorum.

1983/1992 Cardinal Joseph Ratzinger, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a donné des directives disciplinaires limitant l’utilisation des révélations privées de Gabrielle Bitterlich (fondatrice de l’œuvre des Anges).

1992 : Catéchisme de l’Eglise catholique « L’existence des êtres spirituels, non corporels, que l’Ecriture Sainte nomme habituellement anges, est une vérité de foi ».

2000 : Pape Jean-Paul II confirme, le 13/05/2000, l’existence des quatre anges de Fatima. Le 31/05/2000 la Congrégation pour la Doctrine de la Foi concède à l’œuvre des Anges un nouvel Acte de Consécration aux saints Anges.

L’humanité a franchi des étapes décisives : La révélation (13/05/2000) de la troisième partie du secret de Fatima (Marie avec les 4 anges). L’autorisation le 08/12/2001 des pèlerinages à l’Ile-Bouchard par Mgr Vingt-Trois (Notre-Dame de la Prière accompagnée de saint Gabriel archange).

Archange saint Michel

Existence des anges

Platon, Socrate et Aristote païens croyaient à l’existence des anges. La chute des anges mauvais figure dans Empédocle et les anges gardiens dans Hésiode. La science moderne permet de savoir que l’univers existe depuis des milliards d’années ce qui est considérable par rapport aux dizaines d’années de la vie humaine, cela explique que les philosophes grecs aient assimilé ces milliards d’années à l’éternité (effet de l’approximation humaine).

Eugène Prévost fondateur de la congrégation de Béthanie : « Les premiers êtres à qui Dieu donna l’existence furent les anges … Les étudier, c’est donc considérer de plus près la charité divine dont ils émanent. Elevons-nous jusqu’à ces esprits angéliques et associons-nous aux concerts d’amour qu’ils font sans cesse entendre ».